Les luttes et les rêves

De Michelle Zancarini-Fournel

9782355220883

ZancariniFournel

http://www.editions-zones.fr/spip.php?article205

Dont un entretien : http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=bonus&id_article=205

Et le texte en ligne, ce qui n'empêche pas d'acheter le livre. "Tout travail mérite salaire" :

http://www.editions-zones.fr/IMG/html/luttes_des_reves.html

Site mentionné : http://clio.revues.org/

Une conférence de 50mn https://www.youtube.com/watch?v=Gh8Mw7MkrMI

Citation :

20 mn Témoignages par les rapports de polices, par eux-même "les livres de raison"

24'45 L'économie morale appelée ainsi par Thompson. Concept de l'égalité de légitimité (qui peut être illégale)

25' Histoire "mêlée" des femmes

34'53 1831 Les canuts et la création des prud'hommes

36'00 La Commune et les Communes en France. Mouvement communaliste.entre 1870 et 1871

39'40 Choix du plan du livre. Unité de 1930 à 1971 - le moment des utopies.

46'55 Pourquoi la fin en 2005.

(La guerre d'Algérie dans les 30 glorieuses !) 

2005 Le référendum européen refusé par les français =>délégitimation du politique toujours actuelle.

Révoltes urbaines => états d'urgence comme en 55 par la guerre l'Algérie

Ouvrages cités :

histoire pop usa

Unerevolution a l oeuvre

le-philosophe-plebeien

33'10 Les canuts L'écho de la fabrique

EchoFabrique

Extraits, textes cités, notes, remarques

et liens tirés de l'ouvrage Les luttes et les rêves

69 parties : introduction, chapitres, sous-chapitres.

INTRODUCTION

Page 11 « L’historien britannique Edward P. Thompson a quant à lui insisté sur la nécessité de faire une « histoire par en bas » : cette manière-là d’écrire l’histoire se conçoit comme un « travail de sauvetage de ce qui aurait pu se passer ; un travail de rachat d’autres systèmes de significations qui, ayant perdu leur bataille pour la légitimité, ont été “oubliés” […], un travail sur la mémoire et sur le pouvoir, sur tout ce que nous avons oublié ou qu’on nous a fait oublier » tiré de « Who is bellow ? E.P. Thompson, historien des sociétés modernes : une relecture » Annales. Histoire, Sciences sociales N°4 2015. Note 4 page 915 https://www.cairn.info/revue-annales-2015-4.htm Who is below ? : Qui est en dessous ?

p11 Titre Les luttes et les rêves tiré du livre III des Contemplations de Victor Hugo

p12 « tropisme stéphanois » : force inconsciente, inclination, qui pousse à agir d'une certaine façon, du grec trope changement

PREMIÈRE PARTIE - LES SUBALTERNES FACE À L’AUTORITÉ ROYALE (1685-1789)

CHAPITRE 1 - 1685, L’ANNÉE TERRIBLE ET SES SUITES

1. LE CODE NOIR, LES ÎLES ET L’ESCLAVAGE

Organisation de l'esclavagisme dans les Antilles : plantations, marronnage, répression, "clémence", évangélisation par les jésuites. En réponse "Plus jamais esclave". Texte possible : forcer le trait sur la rentabilité de ce système, bénéfice toujours actuel et comparaison avec le travail dans les usines du sud-est asiatique.

p15 "L’article premier du Code Noir, cependant, ne s’applique pas aux esclaves mais aux juifs,"

p16 les esclaves : baptisés et catéchisés, et entretien de cette force de travail

p16 "Le statut de l’esclave se transmet par la mère"

p16 Le code noir organise la répression des rébellions entre autre par des oreilles coupées, par la mort. Érige "en droit absolu le principe de hiérarchie socioraciale"

p18 Royaume d'Andres au Bénin par trouvé sur le net !?

p18 « Nous devons nous souvenir, insiste l’historien Marcus Rediker, que de telles horreurs ont toujours été – et demeurent – centrales dans le développement du capitalisme mondial" tiré de : A bord du négrier

p19 Alliance entre kalinas (habitants des Caraïbes) et esclaves en fuite (marons)

p20 transformation des goûts alimentaires "Le sucre devient aussi une denrée de première nécessité dans les milieux populaires où, ajouté au café au lait du matin, il se substitue au déjeuner."

p21 "On appelle « mulâtres » les enfants issus (le plus souvent) d’une Noire et d’un Blanc. Le mot vient de l’animal, le « mulet », fruit d’une union contre-nature ; les mulâtres sont donc « de naissance honteuse »"

p24 Les jésuites, des esclavagistes "la plus importante habitation (plantation voir p19), celle de Remire, près de Cayenne, est installée par les jésuites en 1668."

p26 "jésuites se penchent avec intérêt sur les croyances amérindiennes, la survivance des cultures africaines chez les esclaves ne leur inspire qu’un mépris condescendant."

p26 Mais "au moment de la liquidation des biens des jésuites, quand leurs esclaves apprennent qu’ils vont être vendus et qu’ils risquent de tomber au pouvoir de maîtres plus cruels, des mutineries éclatent." Suite à leur bannissement en métropole en 1763 ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Expulsion_des_J%C3%A9suites

p27 Désidentification, dépersonnalisation par le baptême forcé "une esclave âgée de dix-huit ans se voit imposer le nom de « Louise Le Grand »."

p28 Les nègres blancs nommés ainsi par les esclaves : des déserteurs, des malfaiteurs conduits aux îles.

2. LA RÉVOCATION DE L’ÉDIT DE NANTES

3. MODE VESTIMENTAIRE ET EXPLOITATION COLONIALE : LES « INDIENNES »

CHAPITRE 2 - VIES ORDINAIRES : COMPROMIS ET RÉBELLIONS [1661-1707]

1. « UNE FOI, UNE LOI, UN ROI » ET DES INTÉRÊTS PARTICULIERS

2.LE QUOTIDIEN DES SUBALTERNES

3. LES RÉVOLTES POPULAIRES

4. L’INVENTION DES ÉTRANGERS

CHAPITRE 3 - PEUPLE SOCIAL, PEUPLE POLITIQUE (SECOND XVIIIe SIÈCLE)

1. PREMIÈRES REMISES EN CAUSE DE L’ESCLAVAGE

2. LES RUMEURS DE LA RUE ET LE TRIBUNAL DE L’OPINION

3. « L’ÈRE VÉRITABLE DE LA NAISSANCE DU PEUPLE » : LES ÉTATS GÉNÉRAUX

DEUXIÈME PARTIE - LE PEUPLE POLITIQUE ENTRE RÉVOLUTIONS ET RESTAURATIONS (1789-1830)

CHAPITRE 4 - LA RÉVOLUTION FRANÇAISE (1789-1799)

1. UN PEUPLE-ROI (1789-1795)

2. INSURRECTION AUX ANTILLES ET PREMIÈRE « ABOLITION DE L’ESCLAVAGE »

3. RETOUR À L’ORDRE POLITIQUE, SOCIAL ET DE GENRE : LE DIRECTOIRE (1795-1799)

CHAPITRE 5 - ORDRE ET DÉSORDRES SOUS NAPOLÉON (1800-1815)

1. DÉSORDRES ET ORDRE APRÈS LA RÉVOLUTION

2. LE « RÉTABLISSEMENT » DE L’ESCLAVAGE PAR NAPOLÉON BONAPARTE

3. « SOLDATS D’EMPEREUR »

CHAPITRE 6 - LE RÉSISTIBLE RETOUR DU PASSÉ (1814-1830)

1. DES FISSURES DANS LA RESTAURATION

2. RÉSISTANCES DANS LES COLONIES

3. LA CRISE DE 1827-1830 ET LES « TROIS GLORIEUSES »

TROISIÈME PARTIE - ESPOIRS D’UN MONDE NOUVEAU (1830-1871)

CHAPITRE 7 - 1831-1848. À LA CONQUÊTE D’UN MONDE NOUVEAU ?

1. LES RÉVOLTES POUR LA LIBERTÉ ET LA RÉPUBLIQUE (1831-1834)

2. « LA FEMME LIBRE » SELON LES SAINT-SIMONIENNES

3. LA SANGLANTE CONQUÊTE DE L’ALGÉRIE (1831-1847)

4. RÉVOLTES RURALES ET MÉCONTENTEMENTS POPULAIRES SOUS LA MONARCHIE DE JUILLET

CHAPITRE 8 - LES ESPOIRS DÉÇUS DU MOMENT 1848

1. LA RÉPUBLIQUE, LE CHAMP DES POSSIBLES (FÉVRIER-JUIN 1848)

2. LA « GUERRE DES RUES ET DES MAISONS » (23-26 JUIN 1848)

3. LA SECONDE ABOLITION DE L’ESCLAVAGE ET SES LIMITES

4. PARTIR OU MOURIR POUR SES IDÉAUX (1848-1852)

CHAPITRE 9 - LES COMMUNES, LE PEUPLE AU POUVOIR ? [1867-1887]

1. « LE COLLÈGE DE FRANCE DE L’INSURRECTION » : CLUBS, RÉUNIONS PUBLIQUES ET GRÈVES (1867-1870)

2. LA RÉPUBLIQUE, LE SIÈGE, LA PAIX (4 SEPTEMBRE 1870-18 MARS 1871)

3. LA COMMUNE DE PARIS (18 MARS-28 MAI 1871)

4. LE MOUVEMENT COMMUNALISTE EN PROVINCE

5. LA SEMAINE SANGLANTE (21-28 MAI)

6. ALGÉRIE 1870-1871 : UN TOURNANT ? JUIFS CITOYENS ET KABYLES RÉVOLTÉS

7. « LA COMMUNE N’EST PAS MORTE ». LENDEMAINS ET MÉMOIRES

QUATRIÈME PARTIE - CONSCIENCE DE CLASSE, CONSCIENCE DE RACE (1871-1914)

CHAPITRE 10 - PAYSANS, OUVRIERS NOUS SOMMES…

1. LE PEUPLE RURAL : UNE HISTOIRE « AU RAS DU SOL » ?

2. UNE CLASSE OUVRIÈRE ? DES VIES OUVRIÈRES MULTIPLES

3. SORTIE DE CLASSE : L’ARCHIPEL DES EMPLOYÉ.E.S

CHAPITRE 11 - EXTENSION DU DOMAINE IMPÉRIAL

1. LA COLONISATION DES CORPS

2. RÉSISTANCES INDIGÈNES

3. VIVRE ENTRE DEUX MONDES : IDENTITÉS HYBRIDES SOUS DOMINATION COLONIALE

CHAPITRE 12 - LA BELLE ÉPOQUE, UNE ÉPOQUE REBELLE

1. « COMMENT JE SUIS DEVENUE FÉMINISTE »

2. LA GUERRE SOCIALE

3. ANTIMILITARISTES ET BRUITS DE BOTTES

CINQUIÈME PARTIE - ENTRE DEUX GUERRES, UNE EMBELLIE FUGACE (1914-1948)

CHAPITRE 13 - ÊTRE EN GUERRE (1914-1920)

1. ENTRÉES EN GUERRE DÉCALÉES

2. L’ORDINAIRE DES SOLDATS ET DE LEURS FAMILLES

3. USINES DE GUERRE : L’EXEMPLE STÉPHANOIS

4. SORTIES ET DÉPRISE DE LA GUERRE

CHAPITRE 14 - DE LA MOSAÏQUE FRANCE AU FRONT POPULAIRE (1920-1938)

1. LES « MAL VU.E.S »

2. NATIONALISMES INDIGÈNES ET NÉGRITUDE FACE À L’ORDRE COLONIAL

3. LE FRONT POPULAIRE, UNE EMBELLIE ?

CHAPITRE 15 - ANNÉES NOIRES, ANNÉES ROUGES (1939-1948)

1. « LA DRÔLE DE GUERRE » ET SES SUITES

2. VIVRE ET SURVIVRE, RÉSISTER SOUS VICHY DANS LA FRANCE VAINCUE : LES ANNÉES NOIRES

3. RÉSISTER

4. ORGANISER ET COMBATTRE

5. LA LIBÉRATION : ESPOIRS ET DÉSILLUSIONS AU SEUIL DES « ANNÉES ROUGES » (1944-1948)

6. PRODUCTIVISME ET QUESTIONS SOCIALES

7. 1947-1948 : UNE « INSURRECTION FROIDE » ?

SIXIÈME PARTIE - UN AUTRE MONDE EST-IL POSSIBLE ?

CHAPITRE 16 - L’ENVERS DES TRENTE GLORIEUSES

1. L’ÉROSION PROGRAMMÉE DU MONDE PAYSAN

2. LE MONDE DES OUVRIERS ET DES OUVRIÈRES

3. PERSISTANCE ET RENOUVELLEMENT DE LA CONFLICTUALITÉ SOCIALE ET POLITIQUE

4. LES ANNÉES ALGÉRIENNES

5. GRÈVE DES MINEURS DU PRINTEMPS 1963, VICTOIRE D’UNE PROFESSION CONDAMNÉE

CHAPITRE 17 - LE MOMENT 1968

1. LES CONTESTATIONS DE LA « DOMINATION RAPPROCHÉE » AVANT 1968

2. MAI-JUIN 1968 : HUIT SEMAINES QUI ÉBRANLÈRENT LA FRANCE

3. ET APRÈS ? L’INSUBORDINATION EN PARTAGE (1968-1981)

4. LUTTES ANTIMILITARISTES ET ANTINUCLÉAIRES

CHAPITRE 18 - AGIR DANS LA FRANCE NÉOLIBÉRALE ET POSTCOLONIALE (1981-2005)

1. DANS LA DÉCENNIE 1980, RÉSISTER QUAND MÊME

2. RÉPONDRE À L’INTOLÉRABLE : L’ÈRE DES « SANS » ET DU « TOUS ENSEMBLE »

3. FRACTURES DANS LA FRANCE POSTCOLONIALE