Solitude - dialogue sur l'engagement de Jean-François et Michel Serres

solitude dialogue

Dialogue entre le père philosophe et le fils un des responsables des Petits Frères des Pauvres :

Le père qui par les études fuit l’ambiance pesante du village et le fils qui constate l'absence de relation entre les gens.

Sans en prononcer le mot ils espèrent la démocratie où le citoyen par son implication crée de fait les liens nécessaires à l'absence de la solitude.

4e de couverture :

" Un père et un fils se retrouvent et dialoguent autour d'un projet porté par le fils, Jean-François : Monalisa, la Mobilisation nationale contre l'isolement des personnes âgées. Ils cherchent tous deux à comprendre comment notre société, marquée par une individualisation qui nous a libérés de nombreux enfermements, est aussi porteuse d'un risque majeur, celui de la solitude, en particulier chez les personnes âgées. Ce dialogue entre Jean-François et Michel Serres, entre père et fils, entre deux générations questionne l'émergence de l'individu moderne. Michel a œuvré pour cette indépendance à laquelle il a aspiré durant toute sa jeunesse, tandis que Jean-François, né dans un monde déjà marqué par l'individualisme, est en quête de nouvelles appartenances. Délégué général des petits frères des Pauvres, Jean-François appelle à la mobilisation contre l'isolement et la solitude avec conviction. Il invite chacun à s'engager aujourd'hui dans le chemin de la relation, une relation réelle et proche, dans son quartier ou son village. Cette nouvelle forme d'engagement s'incarne en initiatives citoyennes locales, diverses et collectives, qui peuvent bouleverser les modes d'intervention sociale, les organisations, la place des institutions et renouveler le fait politique."

https://www.editions-lepommier.fr/solitude

"Michel et Jean-François se retrouvent, car la dimension politique ne peut être mise entre parenthèses, dans une commune admiration pour les utopies associationnistes françaises du XIX°siècle - socialisme utopiste que le socialisme prétendument scientifique de Marx (et surtout de Engels) a tragiquement refoulé. "Utopie d'une démocratie pleinement effective. La renaissance actuelle des initiatives inspirées par elle nous rappelle l'importance décisive pour la démocratie d'un espace public fortement alimenté par l'engagement volontaire des citoyens."

Extrait de : https://blogs.mediapart.fr/.../solitude-dialogue-sur-lengagement

Au format pdf :